Froide comme la Mort

(Independently published)
4.0 ( 2 votes )
Recommandé par
1 DéLecteurs

Angèle, jeune photographe française, doit braver sa phobie du froid pour accompagner l’équipe de France de majorettes à Oslo. Mais dans l’Hôtel Europa cerné par la nuit permanente de l’hiver norvégien, des majorettes sont attirées et séduites par le Papillon d’Or…Les unes après les autres, les naïves jeunes filles sont victimes de meurtres hors du commun.Soupçonnée, Angèle tombe dans les pattes de l’imposant commissaire Bjørn.Angèle a-t-elle perdu la tête ? Est-ce d’avoir rencontré Angie cette nuit-là au sauna ?… Mais qui est Angie ? Qui est le Papillon d’Or ?Bouleversée par ce massacre, paniquée par la cruauté monstrueuse du meurtrier, Angèle s’enfuit dans le grand Nord avec leur guide Ymir, son géant viking à la belle chevelure
Améliorer la fiche

Livres similaires

Qu’en avez-vous pensé ?

DéjàLu.fr
10/02/2019
3.0
Cher(e)s ami(e)s, huit mois après avoir chroniqué « La mort est dans l'pré » de Paul-François Husson, un court polar addictif et flippant à la fois où règne de la détresse, de l'angoisse, de la solitude, je vous retrouve, aujourd'hui, pour vous parler de son quatrième livre publié par Books on Demand le 28 août 2018.Celles ou ceux qui me suivent régulièrement savent que, l'an dernier, j'étais ressortie conquise de ma première rencontre avec cet auteur et que je vous avais fortement conseillé de vous lancer, à votre tour, dans l'aventure.Restant sur cet excellent souvenir, je m'empressai d'acheter dès sa sortie « Froide comme la mort » avec l'intention de le lire rapidement.Les vicissitudes de la vie et une PAL monstrueuse, ont fait que j'ai manqué à ma promesse de lecture immédiate. Je m'en excuse auprès du romancier.Courant janvier 2019, je décidais ou plutôt nous décidions avec @lireencore93420, ma chère comparse d'Instagram, de partir ensemble à la découverte de ce nouvel opus avec l'espoir de trouver un texte aussi entraînant, insolite et palpitant que le précédent.Dès le début, nous pressentons que les éléments indispensables à une bonne, voire une très bonne histoire sont présents. Mais en toute sincérité et en toute franchise, j'ai eu du mal à rentrer dedans car l'action tarde à s'installer. Les cinquante premières pages ont été ennuyeuses. le froid, un univers glacial, des paysages hivernaux, un personnage non attirant… Je me demandais où l'écrivain voulait nous emmener. J'étais quelque peu dubitative quant à détenir un véritable thriller comme ce à quoi je m'attendais.N'abandonnant jamais un livre, je continuais… Grand bien m'en a pris : le premier assassinat est commis. Des ingrédients inédits, de nouveaux mystères se font jour jusqu'à ce que l'intrigue se mette en place et rende l'investigation des plus agréable. J'ai su, à ce moment-là, que mon choix avait été judicieux. Je tenais dans les mains un bon bouquin qui augurait un plaisir certain. Ma patience allait être récompensée.L'ayant fini il y a peu, je confirme qu'il mérite que l'on s'y attarde. J'ai apprécié même si, selon moi, il n'égale pas son devancier. Dès la dixième page, sur un vol Paris-Oslo, nous faisons la connaissance d'Angèle héroïne principale de cette histoire tout autant macabre qu'originale.Qui est-elle, me diriez-vous ?Photographe de profession, la jeune femme, phobique du froid, est loin de se douter des soucis et du danger qui l'attendent en embarquant pour suivre l'équipe de France de majorettes qui s'apprête à disputer une compétition internationale au coeur de la Norvège.Dans l'hôtel Europa cerné par la nuit de l'hiver scandinave, des concurrentes de diverses nationalités sont attirées et séduites par le papillon d'or…Les unes après les autres, les naïves compétitrices sont victimes de meurtres hors du commun.Soupçonnée, notre demoiselle est projetée, bien malgré elle, dans l'horreur, l'effroi et l'inimaginable.Aux prises avec une accusation infondée, elle tombe dans les pattes de l'imposant commissaire Bjorn. Arrivera-t-elle à s'en dépêtrer ? A-t-elle perdu la raison ? Si oui, est-ce d'avoir rencontré Angie au sauna cette nuit-là ? Mais qui est cette nouvelle venue ? Surtout, qui est cet énigmatique papillon d'or ? Bouleversée par ce massacre, paniquée par la cruauté monstrueuse de l'assassin, Angèle s'enfuit dans le Grand Nord avec leur guide Ymir, son géant viking à la belle chevelure…Où vont-ils ? sera-t-elle en sécurité ? Reviendra-t-elle ? Sera-t-elle disculpée et l'enquête sera-t-elle finalement résolue ?Vous souhaitez des réponses ? Jetez-vous dans ce décor rigoureux et dépaysant, vous saurez.Cet écrit catalogué comme thriller en est effectivement un. Au fil des pages, nous retrouvons des composants propres à cette catégorie, à savoir : des comportements obsessionnels, des crimes sanglants, une enquête policière, une ambiance oppressante, un suspens que je qualifierai de minime. Je m'explique : par un nombre peu ou pas important de fausses pistes, de rebondissements, nous ne sommes pas dans l'attente angoissée de ce qui va se produire. Nous supputons rapidement le pourquoi du comment, si j'ose m'exprimer ainsi. A l'inverse, les scènes de paysages, les références climatiques en étant abondantes alourdissent le récit. C'est plaisant au début mais lassant à terme.Cela dit, cet ouvrage est aussi un condensé d'aventure humaine. Dans le huis-clos de l'hôtel ou encore dans les pérégrinations enneigées, nous vivons une expérience intense de ce que sont les relations entre personnes. Nous avons une parfaite représentation du caractère, de l'attitude de chacun de nos acteurs en situation de peur, de drame, de contentement, de bien-être. Dans leur ensemble, les protagonistes sont bien construits, attachants et je me suis prise d'affection pour certains d'entre eux. Comme j'aurais aimé pour mieux les cerner que leur passé respectif soit davantage fouillé. Angèle m'est apparue comme une femme solitaire, perturbée, en manque de confiance. Au début, elle m'exaspérait. Sa terreur du froid, tout en étant compréhensible, est devenue à la longue excessive et énervante. Puis au fil des épreuves, j'ai appris à mieux la connaître et je l'ai beaucoup plus estimée.J'ai eu un faible particulier pour le commissaire Bjorn. Cet homme bourru, blessé par la vie qui, pour les besoins de l'enquête, tente autant que faire se peut de combattre ses démons. Ses efforts seront couronnés de succès puisque, combinés à son expérience professionnelle et à une grande perspicacité, il démêlera le vrai du faux. Sa relation quasi-paternaliste avec Angèle est attendrissante.Ymir est remarquablement représenté. Son côté attentionné, protecteur, serviable est touchant alors que son « autre » est ignoble, effrayant. Il ne donne pas envie de s'en approcher. Je ne sais que penser véritablement de cet individu. A part, que c'est son enfance tourmentée qui a fait de lui l'homme ambigu qu'il est devenu.Style direct, atypique avec des passages relevant, à mon avis, du thriller psychologique (traques liées à des obsessions) mais aussi de la poésie (dans la description des paysages, des lieux, de l'atmosphère). Le dénouement, quant à lui, ne m'a pas surprise. J'ai deviné assez tôt l'identité du coupable et le mobile peu après. Je le regrette car je trouve que c'est préjudiciable à l'intérêt du récit.La dernière page se terminant par une fin ouverte, je m'adresse, ici, à P.F.H :Serait-ce un appel à l'imagination du lecteur ou exige-t-elle une suite ?En bref, sans approcher le coup de coeur, cette oeuvre se lit sans problème. Certes, elle n'est pas parfaite, elle manque de vivacité, de suspense, elle n'est pas à la hauteur de « La mort est dans l'pré » mais le cadre servant de base est singulier, rafraîchissant et vous donnera peut-être des envies d'évasion. le développement de l'intrigue est intéressant, plaisant à suivre même s'il pèche, à mon humble avis, par un trop plein de longueurs ou un manque de concision. Mon conseil : Je ne peux que vous inciter à rentrer dans une librairie pour acquérir ce LiveNovel devenu livre grâce au travail, à l'abnégation, et à la patience de l'écrivain.- Si vous ne connaissez pas ce Monsieur, c'est une occasion suffisante pour le découvrir. Vous serez probablement surpris par son originalité, son écriture sans fioritures et vous vous rendrez compte de son talent.- Si vous l'avez déjà lu, vous aurez une confirmation de sa disposition à écrire. Quelques heures de détente vous sont promises.
Lire plus

06/02/2019
5.0
Angèle as une phobie, elle déteste le froid, pas de chance, son magazine l'envoie a Oslo, ou elle devras faire des photo pour de l'équipe de France de majorettes. Sur place, plusieurs meurtres arrivent, elle aide les policiers, a retrouver le suspect, mais sans succès, bien au contraire, elle se mets dans une situation inextricable va t-elle s'en sortir ? 3éme opus de cet auteur, j'ai vraiment adorer retrouver son ton caustique et le suspens qui se tient vraiment tout au long du récit. Juste une réserve sur les descriptions du froid, j'ai trouver que par moment ça m'ennuyait. Mais j'ai beaucoup aimer la trame de l'histoire, et surtout une fin incroyable qui vous laisse sans voix.
Lire plus