La Confession de Massoud

(Flammarion)
5.0 ( 1 votes )
Recommandé par
1 DéLecteurs

En août 2001, Olivier Weber porte son livre, Le Faucon afghan, au commandant Massoud. Deux jours avant les attentats du 11 Septembre 2001, le « Lion du Panshir » est tué dans un « attentatsuicide ». Dans La Confession de Massoud, Olivier Weber emprunte la voix de celui qu'il a bien connu pour écrire un texte entre fiction et essai. Il porte le message que Massoud n'aura pas eu le temps de livrer au monde : une véritable profession de foi en faveur d'un Islam des Lumières.Dans cette confession imaginaire, un médecin, Hugo Baryton, qui connaît bien Massoud et la vallée du Panshir, est présent au moment de l'assassinat du « Lion ». Daoud, fidèle ami et responsable de la sécurité de Massoud, lui remet les enregistrements de ses dernières paroles, des confessions dans lesquelles il revisite le sens de son combat, se livre à un plaidoyer pour un Islam de la tolérance, qui s'incarne dans une vision poétique de la vie. Ce récit, au-delà de l'hommage rendu à Massoud, est une invitation à la liberté, à la tolérance et à la concorde entre les peuples. Le message de Massoud est un message de paix, celui qu'il aurait voulu transmettre et pour lequel, toujours, il a combattu.
Améliorer la fiche

Livres similaires

Qu’en avez-vous pensé ?