La meilleure chose qui me soit (jamais) arrivée

(Milady Littérature)
0 ( 0 votes )

Une comédie romantique sur la force des premières amours

Extrait :

Quelle semaine... Hier encore, j'étais face à la possibilité de franchir plusieurs étapes d'un coup. Devenir mère : ça, c'est un vrai truc d'adulte. Et maintenant, j'ai l'impression d'être en route pour 1999, l'époque de mes dix-huit ans. Je ne sais pas lequel des deux est le plus flippant.


On n'oublie jamais son premier amour. Holly a beau se souvenir d'Alex, elle a décidé dix ans auparavant qu'il ne serait pas l'homme de sa vie. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir quelques doutes sur la capacité de son patron à remplir son rôle. Alex, lui, veut repartir à zéro et s'investir dans son nouveau boulot. Il est presque certain que sa décision de s'installer à Londres n'a aucun rapport avec Holly qu'il n'a jamais pu oublier. Presque. Ces deux-là ne sont-ils pas condamnés à retomber amoureux ?

« Ce roman présente les atouts des comédies romantiques de Richard Curtis ! »
Glamour


« La meilleure comédie romantique de l'année ! »
Ali McNamara, auteure de From Notting Hill with Love... actually

« J'ai adoré du début à la fin. Un roman qui sonne juste et ne manque pas de mordant... en plus d'être incroyablement drôle. »
Kirsty Greenwood

« Une lecture fraîche et légère, à emporter partout avec soi ! »
Les Lectures de Mylène

Mot de l'éditeur :

Un roman écrit à quatre mains par deux journalistes et amis. Il raconte les amours contrariées de deux meilleurs amis de fac dont les sentiments évoluent. Aucun des deux ne s'estime assez bien pour l'autre. Elle part travailler à Londres, lui croupit dans une petite ville de province. Lorsque les circonstances les réunissent, ils vont devoir s'interroger sur la vraie nature de leurs sentiments. Une comédie romantique rafraîchissante, feel good, à recommander aux lectrices de Mhairi McFarlane.

Autres extraits :

Je suis partie pour Londres. Jamais un trajet n'avait semblé si lourd de sens. Ce n'était pas seulement Mothston que je laissais derrière moi ; c'était aussi la jeune fille que j'avais été. Je faisais le chemin vers l'âge adulte. Et mon sentiment pour Alex n'était pas un véritable amour, adulte : c'était l'idée romantique et naïve que s'en font les jeunes filles. Sans doute.

Jusqu'à maintenant, je n'avais jamais regardé les choses en face. Je suis folle amoureuse d'Alex Tyler. Amoureuse. De mon meilleur ami.
Améliorer la fiche

Qu’en avez-vous pensé ?