La Reine Margot

(Folio)
0 ( 0 votes )

Tandis que l'aubergiste La Hurière et son comparse Maurevel s'affairent à d'étranges préparatifs, deux jeunes provinciaux, le huguenot La Môle et le catholique Coconnas, arrivent à Paris et se lient d'amitié. Le mariage d'Henri de Navarre et de Margot, la sœur du roi Charles IX, est l'occasion d'une liesse populaire savamment entretenue : le roi parade une dernière fois dans les rues en compagnie de l'amiral de Coligny qu'il s'apprête à faire assassiner. La nuit vient : c'est la Saint-Barthélemy. La Hurière entraîne Coconnas dans l'embuscade préparée pour La Môle. Celui-ci s'enfuit, et trouve refuge au Louvre, dans les appartements de Margot qui accepte de le cacher. Pendant ce temps, Charles fait arrêter Henri, lui révèle le massacre en cours, et lui demande d'abjurer ; le roi de Navarre hésite (Acte I). Mais, devant De Mouy qui vient lui enjoindre de prendre la tête des huguenots, Henri avoue son ralliement au catholicisme. Pendant ce temps, Margot demande à sa confidente Henriette de Nevers de cacher La Môle, blessé, et toujours réfugié dans ses appartements ; Henriette révèle à Margot qu'elle a recueilli elle aussi la nuit précédente un jeune homme blessé, un catholique celui-là. C'est ainsi que La Môle et Coconnas se retrouvent, prêts à en découdre à nouveau, mais vite forcés à se réconcilier par l'intervention des deux femmes dont ils sont secrètement amoureux. Au cimetière des Innocents, où la floraison en plein été d'une aubépine est perçue comme un signe d'approbation divine, tous se rendent en pèlerinage, La Môle, Coconnas, le Roi, Henri, Margot, Catherine de Médicis, et même Caboche, chirurgien et bourreau de sinistre augure (Acte II). Marguerite envoie La Môle chercher Henri de Navarre pour sonder ses intentions. Elle l'incite à résister. Mis en présence de De Mouy, Henri dévoile ses plans : dissimuler tant qu'il faudra, fuir peut-être, ensuite "combattre et régner". Marguerite lui apporte son soutien. Pour le moment, Henri demande à ses partisans de feindre leur allégeance au Duc d'Alençon qui brigue la royauté de Navarre et complote avec des huguenots. Pendant ce temps Catherine de Médicis empoisonne un livre qu'elle destine à Henri mais qui tombe entre les mains de Charles IX. Lors d'une partie de chasse à Fontainebleau, Charles ressent les premiers effets du poison, tandis que La Môle et Coconnas sont arrêtés sur ordre de Catherine pour envoûtement sur la personne du roi (Acte III). Les liens d'amitié entre Henri et Charles IX se resserrent. Le roi apprend de l'empoisonneur stipendié de Catherine l'histoire du livre. Il révèle à Margot qu'il se meurt mais qu'il vaut mieux pour la grandeur de la France qu'on le croît victime de la prétendue magie de La Môle et Coconnas. Ces derniers sont torturés et condamnés à mort et Margot échoue dans sa tentative de les délivrer. Avec Henriette de Nevers elle vient se recueillir devant leurs dépouilles (Acte IV). Charles IX, mourant, désigne le roi de Navarre comme régent du royaume. Catherine de Médicis tente de faire assassiner Henri ; c'est le fidèle De Mouy qui tombe à sa place. Tandis que le peuple acclame Henri d'Anjou rappelé de Pologne et crie "Vive Henri III", De Mouy meurt en criant "Vive Henri IV". Catherine tombe accablée (Acte V, épilogue).
Améliorer la fiche

Livres similaires

Qu’en avez-vous pensé ?