La Voleuse de livres

(Pocket)
4.0 ( 7 votes )
Recommandé par
5 DéLecteurs

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité.
Liesel Meminger y est parvenue.
Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée.
Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt ? Ou sa force extraordinaire face aux événements ? À moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre et a même inspiré à la Mort ce joli surnom : la Voleuse de livres...
Améliorer la fiche

Qu’en avez-vous pensé ?

25/04/2018
5.0
Une trés très belles surprises. C'est touchant, émouvant, magnifique et à la fois tellement triste... On passe par tout un tas d'émotions en lisant cette histoire. On est happé par la vie de Liesel dès les premières lignes du livre et on a envie de savoir tout ce qui va lui arriver, et de comprendre comment elle a réussi a capter l'attention de la mort elle-même. Un vrai coup de coeur pour cette histoire, et je regrette d'avoir mis aussi longtemps pour m'y plonger !
Lire plus

19/04/2018
1.0
Roman jeunesse abandonné au bout d'une soixantaine de pages de l'édition grand format.J'ai été gênée par les insertions style « notices explicatives » que l'on retrouve tous les 3-4 paragraphes.Pourtant, je suppose que ce roman n'est pas à destination de très jeunes lecteurs compte tenu du sujet. Alors pourquoi prendre les pré-ado pour des idiots ?La vocation d'un roman est aussi de faire réfléchir le lecteur en ne lui donnant pas trop facilement des pistes de compréhension. Voir les polars : si on nous donnait la clef tout suite, quel intérêt ?Enfant, pré-ado, adolescente, je n'ai pas connu la littérature jeunesse. Bien sûr, il y avait les romans dits faciles comme La gloire de mon père de Marcel Pagnol ou plus tard la série des Maigret de Georges Simenon. Et en y pensant bien, ce ne sont pas des lectures si faciles mais elles ont le mérite d'avoir plusieurs niveaux d'appréhension. Et surtout, c'est merveilleusement bien écrit.Ecrivons pour les jeunes, donnons-leur à se nourrir de sujets qui les passionnent et qui ouvriront leur esprit sur le monde. Mais permettons-leur aussi de réfléchir, de ne pas comprendre tout de suite et de faire travailler leur imagination.Bien, tout ça n'a pas grand-chose à voir avec ce roman sur le fond mais comme je ne poursuis pas sa lecture, je serais bien en peine de vous en parler davantage.
Lire plus