Le Miroir des âmes

Un polar envoûtant
(Éditions Slatkine)
2.5 ( 1 votes )

Le mystère entoure un attentat, des meurtres sanglants et un personnage surnommé Le Vénitien.Un attentat sans commanditaire, des meurtres sans mobile apparent, l’auteur est à son affaire, il est procureur du Canton de Neuchâtel. Dans ce polar essouflant, il fait endosser à son personnage principal la robe d’un magistrat qui pourrait être son double si tout n’était précisément double et trouble dans ce Miroir des âmes : les flics, les filles, les politiques, les juges et jusqu’à ce mystérieux tueur en série que la police a surnommé Le Vénitien parce qu’il coule du verre de Murano dans la gorge de ses victimes. Le style est au couteau, l’efficacité radicale. Implacable et précis, comme un détonateur.Qui est donc Le Vénitien ? La police parviendra-t-elle à mettre la main dessus ? Découvrez ce polar haletant sur les traces d'un attentat et de meurtres pleins de mystère...EXTRAITEn revenant du Locle, Justin Mollier avait profité d’un arrêt au Pit-Stop à Boudevilliers pour s’acheter un petit-déjeuner. Café froid, croissants et jus d’orange. Puis il avait rejoint Neuchâtel et la route des Clos à Auvernier.Luc Autier habitait une somptueuse villa sur les hauteurs. Entourée de vignes, elle offrait une vue plongeante sur le lac, avec vaste terrasse et piscine à débordement. Il se murmurait que le Secrétaire général de département avait hérité de cette propriété et qu’il y vivait seul. Un paradis avec ses défauts. La présence de l’autoroute en contrebas, dont le bruit montait jusqu’aux oreilles de Mollier, et la laideur des bâtiments de l’entreprise PMP SA – Philip Morris Products – à l’est, le poumon financier de la région.Assis dans sa voiture, Mollier était sur le point d’engloutir son troisième croissant, quand son téléphone sonna. Il décrocha.— T’es où ? demanda Kramer.— Devant chez Autier.— Il est chez lui ?— Oui. Sa voiture est là et je l’ai aperçu en jogging sur sa terrasse. D’allure svelte, le Secrétaire de Pierre Keppler devait s’adonner à la pratique régulière d’un sport. Cette hygiène de vie contribuait à le rendre encore plus antipathique aux yeux de Mollier.A PROPOS DE L'AUTEURNé en 1971 à Neuchâtel, en Suisse, Nicolas Feuz a étudié le droit à l'université et obtenu son diplôme d'avocat, avant d'être élu juge d’instruction en 1999, puis président du collège des juges d’instruction en 2008 et, enfin, en 2011, procureur de cette petite République helvétique. Il s'est lancé dans l’écriture de romans noirs en 2010. Le Miroir des âmes est son neuvième polar, le premier publié par Slatkine & Cie.
Améliorer la fiche

Livres similaires

Qu’en avez-vous pensé ?