Le Paradoxe du menteur. Sur Laclos

(Minuit)
3.5 ( 1 votes )
Recommandé par
1 DéLecteurs

Ne voir dans Les Liaisons dangereuses qu'un roman libertin, faire de son auteur un autre Sade, c'est à la fois se tromper sur ses intentions et sa personnalité, et méconnaître combien le livre, notamment par sa conception du langage et de la psychologie, appartient à notre modernité. Sur la perception contradictoire du réel, sur la théorie de la dénégation et son dépassement nécessaire vers une rhétorique de l'inconscient, sur l'emprise et la perversion, il faut lire Freud à la lumière de Laclos, non l'inverse.
Améliorer la fiche

Livres similaires

Qu’en avez-vous pensé ?