Le peintre dévorant la femme

(Stock)
3.0 ( 1 votes )

« Je suis un “Arabe” invité à passer une nuit dans le musée Picasso à Paris, un octobre au ciel mauvais pour le Méditerranéen que je suis. Une nuit, seul, en enfant gâté mais en témoin d’une confrontation possible, désirée, concoctée. J’appréhendais l’ennui cependant, ou l’impuissance.
Pour comprendre Picasso, il faut être un enfant du vers, pas du verset. Venir de cette culture-là, sous la pierre de ce palais du sel, dans ce musée, pas d’une autre. Pourtant la nuit fut pleine de révélations : sur le meurtre qui peut être au coeur de l’amour, sur ce cannibalisme passionné auquel l’orgasme sursoit, sur les miens face à l’image et le temps, sur l’attentat absolu, sur Picasso et son désespoir érotique. »
Améliorer la fiche

Qu’en avez-vous pensé ?

04/01/2019
3.0
Un conseil, ayez l'ordinateur allumé sur le site des tableaux de Picasso en même temps que la lecture de ce livre. L'auteur, décrit des tableaux qu'il a vus dans le musée Picasso et fait la comparaison avec les moeurs de l'Algérie, sur le sexe, la femme, la nudité.