Le testament du magicien ténor

(Christian Bourgois)
0 ( 0 votes )

À l'article de la mort, dans la grande demeure délabrée où il réside en Suisse, le Magicien Ténor convoque le président Hoffmann pour lui remettre son testament. Il fait de Bouddha l'Éternel son unique bénéficiaire. Mais quelle est la nature exacte de cet héritage ?
Quel intérêt la société Brain Force trouve-t-elle à soutenir financièrement ce Bouddha, ruiné et retiré dans une vallée reculée de l'Inde ? Jean Ball, l'assistant d'Hoffmann, va-t-il découvrir un mystérieux secret en traversant l'océan pour remettre à Bouddha l'enveloppe que le Magicien Ténor lui a destinée ?

«S'il y a un écrivain qui échappe aujourd'hui à toutes les classifications, c'est bien César Aira. [...] César Aira est un excentrique, mais aussi l'un des trois ou quatre meilleurs écrivains d'aujourd'hui en langue espagnole.»
Roberto Bolaño, Entre parenthèses

César Aira est né à Coronel Pringles, dans la Province de Buenos Aires, le 23 Février 1949. Il réside à Buenos Aires depuis 1967, dans le quartier de Flores, cher à Roberto Arlt. Romancier, nouvelliste, essayiste, dramaturge, traducteur, il a publié à ce jour une quarantaine de livres. Comme beaucoup d'intellectuels argentins, il est polyglotte et a lu en profondeur les romans d'aventure et les grands auteurs français, langue qu'il parle couramment. À 14 ans, il découvre Proust et vénère Rimbaud. Après la disparition de Roberto Bolano, il est considéré comme l'un des écrivains sud-américains les plus importants. L'absurde, voire le fantastique que l'on retrouve dans l'oeuvre ne sont pas sans rappeler l'univers de Copi.
Améliorer la fiche

Qu’en avez-vous pensé ?