Le Vieux Jardin

(Zulma)
0 ( 0 votes )

Libéré après dix-huit ans de prison, l'opposant politique O Hyônu apprend que Han Yunhi, la femme qu'il a aimée, est morte. Elle lui a laissé des lettres, son journal, des carnets et des dessins. Désemparé, perdu dans une Corée qui a considérablement changé, O Hyônu se remémore ses années d'utopie et de lutte clandestine, sa rencontre avec Han Yunhi, leurs quelques mois d'idylle hors du temps, puis les nuits d'enfermement. Surtout, il se plonge, passionnément, dans le journal que Han Yunhi a écrit pour lui durant son abscence, revivant l'itinéraire de la jeune artiste peintre des années 1970 à 1990, son implication dans un réseau de résistants, son séjour en Allemagne, la chute du mur de Berlin... Pour Hwang Sok-yong, ce roman à caractère fortement autobiographique est d'abord "le portrait d'une génération qui a voulu réaliser le rêve d'une vie meilleure", mais c'est aussi un magnifique portrait de femme, une œuvre magistrale.
Améliorer la fiche

Qu’en avez-vous pensé ?