L'encyclopédie du petit cercle

(L'Instant même)
0 ( 0 votes )

Ils allèrent prendre le thé et discutèrent de départ. Monsieur Gorde sortit de son portefeuille les gravures sur papyrus de son frère, tandis que monsieur Gotop étalait ses cartes en peau de chèvre sur la table, bousculant la théière et les petits sablés. Ils parlèrent du frère exilé, d'Alexandrie la Grande, des nuits dans le désert et des wadis boueux. Ils s'empressèrent de louer les services d'un chamelier, achetèrent des chameaux, des provisions et de l'eau, et le lendemain à l'aube ils partaient pour Alexandrie.

L'encyclopédie embrasse, prétend le dictionnaire (un proche parent que l'on consulte pour ces questions), le cercle du savoir, s'intéresse au pergélisol du Nunavik, aux souvenirs malgaches et aux paysages nilotiques, s'en remet au puisatier comme au chamelier - il faudra boire en cours de route -, inventorie les catalogues des grands magasins montréalais autant que les stèles anciennes et les cartes du ciel. Le savoir est parfois le chemin le plus long entre deux points. L'encyclopédie du petit cercle est un livre réjouissant, la première lettre dans la carrière de Nicolas Dickner. En attendant Gorde et Gotop à une terrasse alexandrine, inventons-lui une famille : Swift, Borges.
Améliorer la fiche

Livres similaires

Qu’en avez-vous pensé ?