Les enfantômes

(Gallimard)
0 ( 0 votes )

«Le temps commençait où je m'apercevais que j'avais fait une erreur, qu'il fallait aimer une femme c'est tout, qu'il n'y en a pas plus qu'une au fond, que toutes les autres la recouvrent pour effacer son nom et son visage c'est tout.» Telle est la philosophie des mémoires de Vincent. C'est un petit gars déchiré entre sa sœur Fériée et sa femme Alberta, avec qui il a tant de mal à vivre et qui le lui rend bien. D'autres femmes encore traversent le récit et sa vie : Urseule, Madeleine, Sharon. C'est un petit gars qui se laisse influencer et qui s'est mis au goût du jour du Québec : les problèmes. Tendre jusque dans le pessimisme et la révolte, ce vagabondage à travers les femmes, et les autres aussi, garde, comme toujours chez Réjean Ducharme, le goût et l'esprit de l'enfance, miraculeusement préservés.
Améliorer la fiche

Livres similaires

Qu’en avez-vous pensé ?