Ferdydurke

(Folio)
0 ( 0 votes )

"Je suis l'auteur de la "gueule" et du "cucul" - c'est sous le signe de ces deux puissants mythes que j'ai fait mon entrée dans la littérature polonaise. Mais que signifie "faire une gueule" à quelqu'un ou "encuculer" quelqu'un ? "Faire une gueule" à un homme, c'est l'affubler d'un autre visage que le sien, le déformer... Et "l'encuculement" est un procédé similaire, à cette différence près qu'il consiste à traiter un adulte comme un enfant, à l'infantiliser. Comme vous le voyez, ces deux métaphores sont relatives à l'acte de déformation que commet un homme sur un autre. Et si j'occupe dans la littérature une place à part, c'est sans doute essentiellement parce que j'ai mis en évidence l'extraordinaire importance de la forme dans la vie tant sociale que personnelle de l'être humain. "L'homme crée l'homme" - tel était mon point de départ en psychologie". W.Gombrowicz
Dès sa parution à Varsovie en 1937, "Ferdydurke" s'est imposé comme un livre capital - une sorte de "Don Quichotte - dans la littérature du XXe siècle, et son auteur fut reconnu comme le "chasseur acharné des mensonges culturels" Bruno Schultz
Améliorer la fiche

Livres similaires

Qu’en avez-vous pensé ?