La danse pieuse

(Les Cahiers Rouges | Grasset)
0 ( 0 votes )

Dans le Berlin décadent et sexuel des années 1920, un jeune peintre cherche sa couleur, son plaisir, sa différence... Ses tourments étreignent le chaos de son pays. Dans cette Allemagne pré-hitlérienne, où la défaite de 1918 et l'écrasement de la révolution spartakiste ont ouvert des plaies que la république de Weimar ne refermera pas, Andreas traque le sens d'une "nouvelle innocence", d'une "nouvelle foi", d'une "nouvelle piété". Héros d'une génération sacrifiée, Klaus Mann n'avait pas vingt ans lorsqu'il publia LA Danse pieuse, un premier roman prophétique : " Nous ne pouvons rien savoir de la solution de ce trouble, est-elle justement le grand abîme, l'apocalypse, une nouvelle guerre, un suicide de l'humanité. "
Améliorer la fiche

Qu’en avez-vous pensé ?