La seconde vie de Rachel Baker

(Librinova)
3.5 ( 1 votes )
Recommandé par
1 DéLecteurs

Rachel Baker est serveuse dans un diner perdu au fin fond de l’Alabama. Un soir parmi tant d’autres, trois hommes armés font irruption dans le restaurant et assassinent tous les clients devant ses yeux, la laissant seule au milieu du carnage. Traumatisée, Rachel ne sera plus jamais la même. Ses choix l’amèneront à croiser le chemin de Follers, un flic bourru à la sensibilité cachée, mais aussi celui de tant d’autres personnes qui marqueront sa vie à tout jamais. Et si rien n’arrivait par hasard ? Et si la vie en avait décidé autrement pour Rachel Baker ? D’un comptoir de restaurant à une prison pour femmes, "La seconde vie de Rachel Baker" est une histoire sur la reconstruction et notre rapport à l’autre.
Améliorer la fiche

Qu’en avez-vous pensé ?

12/03/2019
3.5
Une jeune femme dérive et change le cours de son destin * Un choix fait par une bookstagrameuse @floandbooks, vantant ce polar. Une entrée de scène terrible qui peut choquer certaines personnes. Passé le premier chapitre, si vous résistez, c'est bon, vous pouvez continuer tranquillement. J'ai dit "tranquillement"? Euh pas tout à fait. Une tuerie de masse est commise dans un petit "diner" au fin fond de l'Alabama. La seule rescapée (et témoin bien innocente) est Rachel. Une jeune femme banale, serveuse et amoureuse. Elle perd son fiancé dans ce drame. Mais aussi le goût de vivre. Elle fait une rencontre inattendue avec l'inspecteur Nick. Un flic bourru qui essaie tant bien que mal à la protéger des assauts des médias. Puis c'est le grand plongeon de Rachel dans le milieu carcéral. La deuxieme moitié du roman se poursuit dans une prison pour femmes. Un quotidien violent qui montre la reconstruction de Rachel (au sens propre comme au figuré). * Un tension sourde est palpable tout au long du récit. Une oppression qui touche aussi le lecteur. Une héroine fragile et froide qui s'humanise au fil de son existence. Certes, la romance sous-jacente m'a fait sourire plus d'une fois (surtout au twist final assez peu crédible). Mais j'ai vraiment aimé suivre cette jeune femme troublante dans les méandres de sa vie. Entourée de personnages secondaires étoffés. J'ai retrouvé un peu d'"Orange is the new black" (la série TV). Au départ, je pensais à un polar mais finalement le tueur est vite identifié. Mais comme l'espoir , l'altruisme, la bonté , la bienveillance sont souverains ici, je rangerais cette histoire dans le sociétal, une chronique américaine (port des armes, le système carcéral et ses faiblesses...). * Un ton triste et touchant qui m'a bouleversé plus que de raison.
Lire plus