Michelangelo

Et le banquet des damnés
(Le Livre de Poche)
3.0 ( 1 votes )

Milan, 1508. Vittore, le prévôt, qui s’apprête à fêter ses 57 ans, a décidé de se marier. Le jour où il prend cette sage et tardive décision, une tête est retrouvée dans le baptistère de Saint-Ambroise. Elle repose sur un plat d’argent, sur lequel sont grossièrement gravés ces trois mots : Venit Sol Iustitiae – Le soleil de justice a brillé. Rien dans ce meurtre n'est ordinaire. Ni l'attitude de l'évêque de Milan, qui semble redouter le pire des cataclysmes, ni l'arrivée subite du célèbre Michelangelo, venu de Rome où il peignait une fresque dans la chapelle de Sixte. Chargé d'enquêter sur cette affaire, Vittore, réputé pour sa brillante intelligence, est bien en peine d'en démêler les fils. D’autant qu’il n’est pas insensible aux charmes de la ravissante veuve de la victime.

Didier Convard réussit une fois de plus à surprendre et à passionner avec cette évocation saisissante de la Renaissance italienne. Eric Adam, dBD.
Améliorer la fiche

Qu’en avez-vous pensé ?