Dandys et excentriques

Les vertiges de la singularité
(Grasset)
0 ( 0 votes )

Dans ce livre, au prétexte de chercher l’articulation entre le singulier et le multiple, Denis Grozdanovitch en vient à brosser le portrait de quelques excentriques approchés au cours de son existence, et à esquisser le profil de nombreux autres rencontrés au fil de ses lectures. Cette énumération est, selon sa manière habituelle, farcie d’anecdotes. Elle donne l’occasion d’examiner les phénomènes de l’excentricité et du dandysme au sens ordinaire et de découvrir, au passage, que les deux attitudes sont souvent antithétiques.
Cependant, ce livre offre surtout l’opportunité de déceler chez beaucoup d’artistes, d’écrivains ou de figures publiques notoires (du passé et du présent), ce qu’il nomme un dandysme minimaliste, c'est-à-dire un dandysme non flamboyant et plutôt dédié à une sorte de repli hautain dans l’ombre et le secret - à l’image du personnage de Huysmans, des Esseintes, lequel passe du dandysme classique à une attitude de retrait mondain.
Améliorer la fiche

Qu’en avez-vous pensé ?